Eyebrow
une planète en bonne santé
Heading
Repenser dès aujourd’hui nos emballages
Body

 

Chez Mars, nous croyons que le monde que nous voulons pour demain commence par notre façon de travailler aujourd’hui. C’est pourquoi nous revoyons dès aujourd’hui notre approche des emballages. En effet, nous avons la conviction qu’il ne peut pas exister de produit durable dans un emballage non durable.

Nous sommes fiers de nos produits, mais nous sommes très préoccupés par l’impact des déchets d’emballage, sur terre et dans les océans.

Beaucoup de nos produits sont conditionnés dans des emballages en plastique et la plupart de ceux-ci ne sont pas recyclés. Trop finissent sur la voie publique ou dans la nature. C’est inacceptable et nous nous engageons à y remédier, même si cela nécessite la refonte d’une grande partie de nos emballages ou de nos modèles économiques.

L’importance de l’emballage

Les emballages jouent un rôle important pour nous assurer que nos produits répondent aux normes les plus strictes du marché. Ils protègent les ingrédients tout au long de leur trajet de la ferme à l’usine, ainsi que les produits finis jusque dans les rayons des magasins et, finalement, chez le consommateur. Les emballages préservent la fraîcheur du produit et fournissent au consommateur des informations utiles telles que les profils nutritionnels et des conseils sur les portions. Ils sont également pratiques et aident à différencier nos marques. Nous devons maintenir ces avantages tout en faisant en sorte que nos emballages s’intègrent à l’économie circulaire.

 

Les enjeux des emballages actuels

Nos emballages sont fabriqués à partir de différents types de matériaux. Des robustes boîtes en carton pour le transport aux papiers légers, boîtes de conserve, pots en verre et autres plastiques, nous utilisons un mélange d’emballages diversifiés pour l’ensemble de nos activités mondiales.

 

Le papier, le métal, le plastique rigide et le verre sont des matières souvent recyclées, là où l’infrastructure existe. Elles sont intégrées à l’économie circulaire, où elles peuvent être maintenues « dans la boucle » pour être réutilisées, recyclées ou compostées. Nous utilisons ces matériaux pour les pots de sauce (en verre), les boites de chewing-gum (plastique rigide), les boîtes de petfood (métal) et une gamme de produits de chocolat.

 

Toutefois, les emballages en plastique souple sont beaucoup moins recyclés, dans certains cas pas du tout. Nous utilisons beaucoup de ce type d’emballage pour des formats de produits qui vont des grands sacs de nourriture pour chiens aux sachets de riz "prêt à cuire", en  passant par les paquets de bonbons ou de chewing-gum. La plupart de ces emballages finissent dans les incinérateurs ou les décharges, mais certains sont jetés dans la nature ou sur la voie publique et d’autres échappent complètement aux systèmes de gestion des déchets et se retrouvent dans l’océan.

 

Que faisons-nous pour remédier à cette situation ?

Nos objectifs pour 2025 concernant les emballages plastiques

100% de nos emballages plastiques réutilisables, recyclables ou biodégradables*

Réduction de 25% de notre utilisation de plastique vierge**

10 programmes de réutilisation pour tester de nouveaux business models

30% de contenu recyclé en moyenne dans nos emballages plastiques**

Conseils en matière de recyclage à l’intention des consommateurs dans tous nos principaux marchés

Élimination du PVC (2020)

*selon la définition de la EMF

**L’objectif dépend des progrès du recyclage chimique à une échelle et à un rythme suffisants et de l’alignement des réglementations en matière de sécurité alimentaire.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Mars est l’un des principaux partenaires de l’initiative « Nouvelle économie des plastiques » de la Fondation Ellen MacArthur et l’un des signataires de son engagement mondial pour éliminer à la source les déchets et la pollution plastiques. Notre vision est alignée sur celle de la fondation : favoriser l’émergence d’une économie circulaire où les emballages ne deviennent jamais des déchets.

 

Pour progresser vers cette vision, d’ici 2025, nous prévoyons de réduire notre utilisation de plastique vierge de 25% et de faire en sorte que 100% de nos emballages plastiques soient réutilisables, recyclables ou biodégradables.

 

Nous repensons donc notre approche de l’emballage en 1) réduisant les emballages dont nous n’avons pas besoin ; 2) repensant les emballages dont nous avons besoin pour la circularité ; et 3) investissant pour boucler la boucle.

 

1- Réduire les emballages dont nous n’avons pas besoin

 

perfect fit.PNG

Depuis des années, nous cherchons à employer des matériaux d’emballage légers de tous types, y compris les plastiques. Nous poursuivrons cette dynamique, tout en cherchant des moyens d’éliminer les couches inutiles de plastique et d’autres matériaux dans les emballages secondaires et tertiaires. Par exemple, en Chine, nous avons réduit de 40% le poids de nos flacons de chewing-gum entre 2015 et 2018.

 

Nous réduirons également l’utilisation de nos emballages en passant (dans la mesure du possible) à des modèles réutilisables. Nous étudions des modèles novateurs de réutilisation et prévoyons d’avoir au moins 10 nouveaux programmes de réutilisation opérationnels d’ici 2025. L’adoption de modèles de réutilisation réduit la commercialisation de plastiques à usage unique. Nous sommes notamment partenaires de Loop, une plateforme d’e-commerce qui propose les aliments pour animaux de compagnie PerfectFit dans des emballages durables qui, une fois le produit consommé, sont collectés et remplis pour être réutilisés. Nos initiatives comprennent également des options d’achat en vrac, comme les distributeurs M&M's Colorworks en magasin.

 

2- Réinventer les emballages dont nous avons besoin pour la circularité

En 2017, nous avons été l’une des premières entreprises de notre secteur à s’engager à utiliser des emballages 100% recyclables, réutilisables ou biodégradables d’ici 2025. Aujourd’hui, 19% de nos emballages plastiques sont recyclables en pratique et à grande échelle. Davantage sont techniquement recyclables là où l’infrastructure existe. Bien que ce soit un début, nous avons clairement encore du travail devant nous.

 

Nous revoyons la conception de nos emballages pour qu’ils puissent être recyclés et réutilisés. Ce chantier comprend le remplacement des conditionnements difficiles à recycler, tels que ceux composés de plusieurs matières dans un seul format d’emballage. Nous éliminons également l’utilisation de matières problématiques, comme le PVC, dans tous nos conditionnements.

 

Nous cherchons des moyens de remplacer les plastiques par d’autres matériaux plus recyclables, comme le papier. De plus, d’ici 2020, nos emballages papier proviendront à 100% de sources certifiées, vérifiées ou recyclées.

 

En 2019, par exemple, nous avons lancé sur le marché britannique un conditionnement MALTESERS® Truffle Treat où l’emballage plastique et le plateau en carton ont été remplacés par une solution en carton entièrement recyclable. À partir de 2020, nous testerons également l’utilisation de davantage de matériaux d’emballage en papier, en vue de remplacer le plastique par du papier là où nous pouvons le faire sans sacrifier la qualité alimentaire, la durée de conservation ou la vitesse de production.

 

Le Mars Advanced Research Institute (MARI) étudie le développement de nouveaux matériaux qui assurent la sécurité alimentaire et la fonctionnalité pour les consommateurs tout en favorisant l’économie circulaire. Cela inclut la recherche sur les matériaux d’emballage biodégradables et compostables au sein de notre portefeuille.

 

Nos efforts de réduction et de refonte des emballages représentent des évolutions considérables qui nécessiteront la transformation de beaucoup de nos présentations.

 

3- Investir pour boucler la boucle

Même lorsqu’un emballage est conçu pour être recyclé, réutilisé ou biodégradé, il ne le sera pas avant que les consommateurs adoptent les bons gestes et que des systèmes et infrastructures de collecte et de tri adaptés soient mis en place. Chaque jour, partout où nous sommes présents, des matériaux précieux sont jetés à la poubelle ou dans la nature. Pour avancer vers un avenir où les emballages ne deviennent jamais des déchets, l’environnement réglementaire et de recyclage doit évoluer considérablement.

 

Notre objectif est d’utiliser en moyenne 30% de contenu recyclé dans l’ensemble de notre portefeuille d’emballages plastiques d’ici 2025. En nous approvisionnant en matériaux recyclés, nous encourageons l’investissement dans les systèmes de recyclage.  Cela permet de boucler la boucle : nous achetons la production des systèmes de recyclage et la remettons dans nos emballages.

 

Nous encouragerons davantage les systèmes de recyclage en soutenant l’augmentation des investissements et l’évolution de la responsabilité élargie du producteur (REP) ou d’autres systèmes bien conçus. La collaboration avec d’autres entreprises, partenaires de la société civile et acteurs publics nous permettra d’assurer des niveaux élevés de collecte, de tri et de recyclage des emballages. 

 

Aujourd’hui, seul le recyclage mécanique du papier, du verre, du métal et des plastiques rigides existe à grande échelle, et uniquement dans certains marchés. Nous avons besoin de technologies de recyclage novatrices pour permettre le recyclage et la réutilisation des plastiques souples. Mars cherche à mobiliser des coalitions d’entreprises par l’intermédiaire du Consumer Goods Forum, de la Fondation Ellen MacArthur, de l’Alliance circulaire sur les matières plastiques et d’autres acteurs pour investir dans ces technologies et les promouvoir.

 

Le recyclage chimique est l’une des solutions possibles pour recycler les emballages plastiques souples. Le recyclage chimique s’appuie sur une série de procédés qui décomposent le plastique en éléments constitutifs qui pourront servir à fabriquer de nouveaux plastiques ou d’autres matières utiles. Il s’agit de la seule solution de recyclage à ce jour pour nos emballages en plastique souple qui peut fournir du contenu recyclé adapté à l’emballage alimentaire. Si le recyclage chimique peut être déployé de façon responsable et à grande échelle, nous serons en mesure de recycler nos emballages en plastique souple, d’augmenter l’utilisation de contenu recyclé dans nos emballages en plastique souple et de réduire notre utilisation de plastique vierge.

 

L’économie circulaire exige la montée en puissance de différents systèmes de réutilisation et de recyclage. Les recyclages mécanique, chimique et organique joueront tous un rôle dans la construction d’une économie circulaire et l’élimination des déchets d’emballage. Idéalement, chaque marché possèdera une collecte harmonisée, des systèmes de tri avancés et l’accès à des installations de recyclage mécanique, chimique et organique permettant de faire circuler tous les matériaux et formats d’emballage.

 

Inciter à recycler

 

single use.PNG

Nous ne pouvons pas boucler la boucle sans la participation active des consommateurs. Mars continuera d’offrir aux consommateurs des conseils en matière de recyclage, afin de les aider à adopter les bons gestes avec l’emballage une fois qu’ils auront apprécié le produit. Notre objectif est de fournir ces conseils d’ici 2025 dans tous les principaux marchés où nos produits sont disponibles. Cette sensibilisation passera par un mélange d’informations sur l’emballage et de communication corporate et de marque. Nous travaillerons également en partenariat avec nos pairs et les alliances sectorielles pour encourager la clarté de l’étiquetage et de la communication.

 

Au Royaume-Uni, Mars est déjà le plus gros investisseur du secteur privé dans les programmes de sensibilisation contre le jet des emballages dans la nature / sur la voie publique, et nous comptons poursuivre cet investissement. Nous parrainons le « Great British Spring Clean » (Grand ménage du printemps britannique) de Keep Britain Tidy, qui invite tout un chacun à ramasser des déchets dans sa région. Nous soutenons également la campagne nationale contre le jet des déchets « Keep It, Bin It » du ministère britannique de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales. Cette initiative vise à rendre le jet des déchets dans la nature / sur la voie publique culturellement inacceptable en l’espace d’une génération, en encourageant notamment un changement de comportement chez les jeunes.

 

Nous croyons que notre nouvelle approche en matière d’emballage incitera les gens à penser différemment à ce qu’ils consomment et à comment ils consomment.

 

En réduisant les emballages dont nous n’avons pas besoin, en rénovant les emballages dont nous avons besoin et en investissant pour boucler la boucle, nous avons la conviction que nous contribuons à bâtir une économie circulaire où les emballages ne deviennent jamais des déchets.