Eyebrow
Par Grant Reid, CEO / Office of the President de Mars, Incorporated
Heading
Nous nous engageons car la société compte sur nous
Subheading
Agir pour le développement durable
Body

Par Grant Reid, CEO / Office of the President de Mars, Incorporated

Il est plus important que jamais que les entreprises, les gouvernements et les ONG s’associent pour agir de manière significative. La société compte sur les leaders pour agir sur les grands enjeux du monde d’aujourd’hui : changement climatique, pauvreté, obésité, pénurie d’eau et destruction des écosystèmes.
 
Lorsque Mars a lancé le plan Sustainable in a Generation, en 2017, nous nous sommes engagés à investir 1 milliard de dollars afin de pouvoir atteindre plus rapidement nos objectifs ambitieux de développement durable. Ce plan constitue notre pierre à l’édifice afin de remplir nos objectifs et d’établir de nouvelles façons d’agir. Cela garantit un avenir pour les générations futures.

Comme son nom l’indique, ce plan n’est pas une solution de facilité, et atteindre nos objectifs ne sera pas chose simple. Mais nous sommes déterminés à agir et à faire part de nos progrès en toute transparence. À l’origine de ce plan, une transformation fondamentale qui a étendu notre vision de la durabilité au-delà de nos propres activités, dans les chaînes d’approvisionnement qui servent de moteur à l’économie mondiale.
 

Nous sommes convaincus que ce moteur déraille. Ces chaînes d’approvisionnement mondiales ne permettent pas à tous les producteurs de vivre dans des conditions décentes et de nombreuses personnes voient leurs droits bafoués. De nombreuses entreprises, comme Mars, cherchent à solutionner ces défis depuis des années, toutefois le rythme actuel de progression est loin d’être suffisant. Nous devons repenser la manière dont nous achetons les produits de base afin de protéger nos ressources naturelles et de permettre aux futures générations de producteurs de prospérer.

Un approvisionnement responsable et durable est la clé de nos ambitions en matière de durabilité. C’est également à ce niveau-là que nous aurons le plus d’impact pour améliorer la durabilité environnementale et sociale. C’est pourquoi nous avons étendu le rôle de notre directeur en charge de la durabilité, Barry Parkin, afin d’y ajouter la supervision des achats. En reliant ces deux stratégies de manière significative, nous replaçons la durabilité au cœur de nos activités principales, à savoir acquérir les matières qui entrent dans la composition de nos produits.

Après un examen approfondi de l’« empreinte » de notre chaîne d’approvisionnement, nous avons choisi de focaliser notre travail sur les 10 matières premières qui représentent la majorité de nos impacts sociaux et environnementaux : le riz, le poisson, le bœuf, le soja, l’huile de palme, la pâte à papier, le cacao, la menthe, les produits laitiers et la canne à sucre.

Nous avons passé toute l’année dernière à mettre au point de nouvelles stratégies d’approvisionnement pour chacune de ces matières premières, un modèle dans lequel nous supprimons les intermédiaires entre notre entreprise et les producteurs (ou les coopératives de producteurs) qui nous fournissent nos ingrédients. Nous nous efforcerons de créer des liens à long terme avec ces fournisseurs en fonction de leur capacité à nous fournir des ingrédients de qualité, obtenus de manière responsable et présentant un bon rapport qualité/prix.

Nos premières expériences avec le riz basmati constituent un bon exemple. Nous nous sommes associés à plus de 600 producteurs et coopératives au Pakistan afin de concrétiser ce nouveau modèle d’approvisionnement. Le résultat : une baisse de 30 % de la consommation d’eau, une augmentation de 30 % des revenus pour les producteurs et une baisse de 30 % des coûts pour notre entreprise. Nous réinvestissons la moitié des économies réalisées dans des initiatives sur le terrain, auprès de ces producteurs, notamment sur les bonnes pratiques agricoles. C’est exactement le genre de situation « gagnant-gagnant » que nous visons et vers lequel nos prochaines stratégies d’approvisionnement doivent tendre.

Prenons un autre exemple : le fonds Livelihoods Fund for Family Farming, que nous avons cofondé en 2015 en collaboration avec Danone, entre autres. Celui-ci investira 120 millions d’euros dans des projets d’agriculture durable qui amélioreront les revenus de 200 000 producteurs tout en renforçant la sécurité alimentaire et en restaurant les écosystèmes.

À Madagascar, nous travaillons depuis un an avec les producteurs de vanille. D’après nos projections, notre approche pourra augmenter les revenus des producteurs et encourager des pratiques agricoles durables via des engagements à long terme concernant l’achat de la vanille produite.

Au cours de la première année de notre plan Sustainable in a Generation, nous avons bien progressé dans certains domaines, comme l’énergie renouvelable dans nos activités, et nous avons également recueilli des informations précieuses qui nous permettent d’améliorer nos chaînes d’approvisionnement.

Nous savons qu’il nous faudra du temps pour atteindre les résultats notables que nous voulons voir dans tous ces domaines, mais cela ne veut pas dire qu’il faille prendre notre temps. Nous sommes fiers de rejoindre les entreprises présentes à New York pour l’Assemblée Générale des Nations Unies et la Climate Week. Nous sommes déterminés à apporter notre pierre à l’édifice en transformant notre façon d’agir aujourd’hui afin de créer un monde meilleur pour demain.

#GenerationForChange 

Fichier vidéo
Autres actualités de Mars