Eyebrow
Programme « Cocoa for Generations »
Heading
Protéger le cacao de demain dès aujourd’hui
Subheading
Nous investissons plus d'un milliard de dollars pour assurer la durabilité de notre chaîne d'approvisionnement en cacao
Body

Nos chocolats sont appréciés dans le monde entier depuis plus d'un siècle. Cependant, pour pouvoir continuer à produire ces confiseries pour les générations futures, il est indispensable que notre cacao soit produit de façon durable.

Dans le cadre de notre plan Sustainable in a Generation, qui vise à agir pour une planète plus saine, à faire prospérer les populations et à promouvoir la santé et le bien-être, nous passons chaque aspect de nos activités à la loupe et examinons la façon dont les ingrédients de nos produits sont cultivés et récoltés. Cela comprend bien évidemment le cacao qui entre dans la composition de certaines de nos marques, comme M&M's®, Twix®, Dove® et Snickers®.

Malheureusement, aujourd'hui, notre chaîne d'approvisionnement en cacao n’est pas à la hauteur de nos ambitions. Chez Mars, nous souhaitons suivre une nouvelle approche qui vise à établir un écosystème permettant aux producteurs de cacao, à leurs familles et aux communautés de prospérer. Avec le programme Cocoa for Generations, nous apportons notre pierre à l'édifice et nous souhaitons que d'autres entreprises nous rejoignent pour développer des solutions efficaces, innovantes et pouvant être adaptées dans le monde entier. Pour mener à bien cette stratégie, nous investirons plus d'un milliard de dollars au cours des 10 prochaines années afin de privilégier deux axes fondamentaux. Nous viserons, d'une part, à augmenter les revenus des petits producteurs, à proscrire le travail des enfants et à préserver les forêts dès aujourd'hui. D'autre part, nous œuvrerons à la création d'un modèle garantissant une culture moderne et responsable du cacao pour les générations futures.


Programme « Cocoa for Generations »

L'année dernière, nous avons lancé notre plan Sustainable in a Generation en engageant notre entreprise tout entière à amorcer des changements systémiques en faveur des populations et de la planète. Cela nous a conduits à totalement repenser notre stratégie en matière de durabilité du cacao.

Au fil des ans, nous avons réalisé de vrais progrès au niveau social et environnemental dans le secteur du cacao, permettant ainsi à près de 180 000 producteurs d'obtenir une certification tout en améliorant les rendements moyens des exploitations participantes.

Cependant, nous voulons aller plus vite et inciter la filière tout entière à faire de même. Malgré des progrès significatifs, les revenus et les conditions de vie des producteurs de cacao restent insatisfaisants. En effet, des enfants travaillent toujours dans des conditions dangereuses et tous n'ont pas accès à une éducation de qualité prodiguée dans un environnement sûr. De plus, la déforestation se poursuit dans la chaîne d'approvisionnement en cacao, où la production a parfois lieu dans des zones forestières protégées. Les entreprises et les gouvernements doivent donc penser et agir différemment pour que les familles productrices de cacao puissent un jour prospérer.

Avec le programme Cocoa for Generations, nous souhaitons apporter notre pierre à l'édifice. Il est fondé sur deux axes fondamentaux : du cacao responsable aujourd'hui et du cacao durable pour demain. Nous invitons d’ailleurs d'autres entreprises à nous rejoindre pour mettre au point des solutions efficaces, innovantes et pouvant être adaptées dans le monde entier.

Du cacao responsable aujourd'hui

Notre programme Cocoa for Generations s'articule autour de ce premier axe, qui vise à ce que 100 % de notre cacao soit produit de manière responsable dans le monde et que sa production soit entièrement traçable d'ici 2025.

Cet engagement va bien au-delà des normes et pratiques en vigueur en matière de certification et nous pousse à agir dans trois domaines spécifiques pour que les producteurs de cacao, les communautés et l'environnement soient notre priorité :

Protéger les enfants

 

Dans le secteur du cacao, trop d'enfants travaillent encore dans des conditions dangereuses. D'après les premiers rapports, les programmes de suivi et d'abolition du travail des enfants sont capables de diminuer de moitié le volume de travaux dangereux réalisés des enfants au sein des familles participantes. Nous œuvrerons en collaboration avec nos fournisseurs et les instances de certification afin d'améliorer les programmes de ce type qui sont mis en place dans notre chaîne d'approvisionnement en cacao responsable. Nous continuerons également de contribuer à l'amélioration de l'éducation dans les communautés fondées sur la cacaoculture en privilégiant l'accès à un enseignement de qualité. Il est crucial que les enfants de ces familles bénéficient d'une alternative plus sûre au travail et puissent avoir la chance de réaliser leur plein potentiel.
 

 

Nous souhaitons mettre fin à la déforestation dans notre chaîne d'approvisionnement mondiale en cacao d'ici 2025. Notre engagement, renforcé par notre programme Cocoa for Generations annoncé l'année dernière, vise à mettre fin à la déforestation en cultivant davantage de cacao sur les parcelles légales existantes, et ce sans empiéter sur les zones forestières restantes. Nous exigeons des exploitations faisant partie de notre programme de Cacao responsable qu'elles indiquent la position GPS de leurs parcelles afin que nous puissions garantir que le cacao ne soit pas récolté dans des forêts protégées. Dans le cadre de notre promesse de transparence, nous publions la liste de nos pays producteurs de cacao et de nos fournisseurs actuels de niveau 1, et nous communiquons nos progrès sur la traçabilité au sein des groupes de producteurs de niveau 2 et des producteurs de niveau 3. Nous avons également publié nos plans d'action pour la Côte d'Ivoire et le Ghana, d'où provient plus de 65 % du cacao dans le monde, dans le cadre de notre participation à la Cocoa and Forest Initiative. En 2020, nous publierons nos plans d'action pour l'Indonésie, le Brésil et le Cameroun et nous terminerons notre évaluation des risques pour l'Équateur afin de savoir où concentrer nos efforts.

 

 

Nous avons pour ambition d'augmenter les revenus des producteurs de cacao. Tout d'abord, nous travaillerons avec nos partenaires pour garantir que les producteurs reçoivent une plus grande part des primes payées pour le cacao produit de manière responsable. Via diverses collaborations, nous étudierons toutes les possibilités afin d'encourager les changements au sein de la filière et rechercherons des partenariats permettant d'augmenter la rémunération des producteurs.
 

Pendant la mise en place de cette nouvelle approche, Mars conservera ses volumes actuels de cacao certifié provenant de la Rainforest Alliance et de Fairtrade, et collaborera avec ces deux organismes afin d'appliquer des standards encore plus élevés dans la filière du cacao. Mars salue ces deux organismes de certification pour leurs efforts visant à créer des groupes et coopératives réunissant les producteurs, à leur fournir des formations et à mettre en place des systèmes de management au sein des groupes de producteurs certifiés. Mars s'engage à collaborer avec eux afin d'améliorer les contrôles d'audits, la surveillance du travail des enfants, la traçabilité et les primes payées aux producteurs. À mesure que de nouvelles initiatives seront prises, Mars continuera à transférer ses volumes de cacao vers ces approches novatrices et plus fiables.

Du cacao durable pour demain

 

 

Soutenir l'investissement à long terme grâce aux plans de développement des exploitations, qui visent à aider chaque foyer de manière individualisée. Nous pensons qu'ils ont le potentiel de doubler les rendements de cacao par hectare et de permettre aux producteurs d’accéder à des solutions de financement.

 

 

Améliorer les revenus des foyers grâce à la diversification des cultures, l’agroforesterie et d’autres solutions. Nous continuerons d’encourager les producteurs à diversifier leurs cultures et à adopter de bons modèles d’agroforesterie : autres cultures de produits alimentaires, bois, élevage et revenus non issus de l’agriculture.

Soutenir les communautés en donnant plus d'autonomie aux femmes via le micro-crédit : nous déploierons des programmes de prêt et d'épargne dans les villages pour les hommes et les femmes des communautés productrices de cacao afin de leur faire gagner en compétences financières, d'augmenter le taux d'épargne du foyer et de multiplier les activités génératrices de revenus pour les femmes.

 

 

Changer notre mode d’approvisionnement pour le bien des producteurs : nous changerons d'approche pour le cacao issu de notre programme de Cacao responsable en abandonnant les transactions à court terme afin d'établir des relations durables avec les fournisseurs et les producteurs de cacao. Cela permettra d'améliorer, nous l'espérons, la prédictibilité et l'efficacité de nos investissements et d'augmenter les revenus des producteurs et des communautés fondées sur la culture du cacao.

Publier nos progrès

Au fil de nos avancées sur ces deux axes, nous ferons part de nos progrès, des défis rencontrés et des enseignements que nous avons tirés. Nous travaillerons avec nos partenaires dans la filière, les gouvernements et d'autres institutions de la société civile afin de trouver des solutions communes et des résultats mutuellement bénéfiques pour les familles productrices de cacao. Nous continuerons à collaborer de façon pré-concurrentielle avec nos pairs et nos fournisseurs afin d'accélérer le partage de connaissances. Pour cela, nous nous appuierons sur les institutions du secteur, telles que la World Cocoa Foundation et leur plateforme CocoaAction, ou encore l'International Cocoa Initiative.

Recherche et science

Les producteurs de cacao produisent environ 10 % des rendements qu’ils pourraient obtenir dans des conditions parfaites en appliquant les meilleures pratiques. En comparaison, la production de maïs a déjà atteint 60 % de son rendement maximal théorique. Généralement financée par les gouvernements, les agences sur l’agriculture ou les universités, la recherche sur la cacaoculture manque depuis longtemps de ressources et de financement. Mars est convaincu que ses initiatives sur la recherche peuvent doper la productivité des agriculteurs dont nous dépendons en incitant les intervenants à financer davantage de recherches sur le cacao.

Notre travail dans ce domaine est mené par un réseau d’exploitations fondées par Mars et dédiées à la recherche, comme :

  • Le Mars Center for Cocoa Science à Bahia, au Brésil : ouvert en 1982, c’est dans ce centre de collaboration internationale que nous menons nos travaux sur la sélection du cacao, les systèmes d’agroforesterie, les environnements riches en biodiversité et la réhabilitation des terres.
  • Hacienda La Chola à Guayaquil, en Équateur : l’une des plus grandes exploitations dédiées à la recherche sur le cacao au monde, la Hacienda La Chola s’intéresse aux rendements des fèves de cacao et aux pratiques de gestion des parcelles. Ce lieu nous permet de réaliser des expérimentations et son travail nous aide à adapter nos recherches en sciences végétales.
  • Mars Edge à Célèbes, en Indonésie : Mars s’est lancé en Indonésie en 1996 en établissant la première usine de transformation du cacao à l’étranger, à Makassar, sur l’île de Célèbes. L’entreprise et l’usine ont été agrandies en 2012 et accueillent aujourd’hui plus de 300 associés. Mars compte également deux centres de recherche sur le cacao à Célèbes, où nos Associés travaillent à l’amélioration de la qualité et de la productivité des fèves de cacao en Indonésie. Pour cela, ils mettent au point des variétés de qualité supérieure et étudient la gestion des nuisibles, la gestion des sols et les systèmes de diversification des cultures.

    Depuis 2013, Mars a formé 120 experts sur le cacao via ses quatre centres de formation sur le cacao, qui sont situés dans le sud de Célèbes. Ces entrepreneurs conseillent et épaulent quelque 12 000 producteurs directement dans les villages. Enfin, Mars travaille activement avec huit écoles professionnelles et a établi un parcours scolaire autour du cacao afin d’encourager les jeunes à s’impliquer dans la culture de cette matière première.

Notre collaboration avec IBM et le Centre de recherche agricole du Département de l’agriculture américain est l’une de nos plus grandes fiertés, car elle nous a permis de déchiffrer la séquence du génome du cacao. Depuis lors, les scientifiques du monde entier se sont basés sur ce travail pour mettre au point des variétés de cacao plus résistantes et plus productives.

Autres actualités de Mars