Eyebrow
Développement durable
Heading
Vers une menthe plus résiliente
Subheading
Une approche toute fraîche
Body

Suite au lancement de notre initiative mondiale AdvanceMint (baptisée Shubh Mint en Inde), nous œuvrons aujourd'hui à faire évoluer la botanique et à soutenir financièrement les producteurs de menthe et leur communauté afin d'assurer la pérennité de leurs cultures.

 

RECETTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA MENTHE

La menthe, une culture spécialisée concentrée aux États-Unis, au Canada et en Inde, assure la subsistance de plus d'un million d'agriculteurs. Afin de répondre aux problématiques de chaque région, nous travaillons de concert avec les agriculteurs et les agronomes, par le biais d'AdvanceMint, afin de mieux comprendre les diverses empreintes agricoles ainsi que les différents défis sociaux, économiques et environnementaux en jeu.

D'ici 2025, nous souhaitons :

  • Faire progresser les études sur la menthe en collaborant avec des partenaires de recherche.
  • Réduire la consommation d'eau de 30 % dans les régions où l'eau est rare en promouvant les bonnes pratiques agricoles (BPA).
  • Améliorer les revenus des petits exploitants agricoles en établissant des partenariats avec des experts et des fournisseurs du secteur.

Pour cela, nous porterons nos efforts sur les trois domaines clés suivants :

La résilience des plantes

Les données scientifiques nous indiquent que les changements climatiques, la santé des sols et les maladies menacent la viabilité à long terme de la culture de la menthe. Nous finançons donc la recherche dans le but de développer des plantes capables de résister aux maladies, de produire de meilleurs rendements, de s'adapter aux changements climatiques et d'optimiser leurs besoins en eau.

La résilience des exploitations

En Inde, les petits producteurs de menthe font face à des rendements en baisse et à une pénurie d'eau croissante. Au cours des cinq prochaines années, nous collaborerons avec notre partenaire Tanager pour former plus de 20 000 petits exploitants dans l'Uttar Pradesh, une région phare de la culture de la menthe, à la mise en œuvre des bonnes pratiques agricoles. Notre programme Shubh Mint les familiarisera ainsi avec la santé des sols et les techniques de plantation, d'irrigation et de culture intercalaire favorisant la résilience.

Aux États-Unis et au Canada, la culture de la menthe a un coût d'entrée élevé, ce qui freine parfois la mise en œuvre de pratiques agricoles nouvelles. Pour remédier à cette situation, nous avons amorcé un programme pilote à l'automne 2017, qui offre un financement annuel aux associations étatiques de la menthe. Les fonds permettront aux agriculteurs de tester ou de mettre en œuvre les meilleures pratiques connues visant à réduire la consommation d'eau, à améliorer la santé des sols et/ou à augmenter l'efficacité énergétique.

La résilience des communautés

Dans l'Uttar Pradesh, les agriculteurs qui pratiquent principalement une agriculture de subsistance font face à diverses difficultés socioéconomiques, telles que l'inégalité entre les sexes et les disparités en matière d'éducation. Dans le cadre de notre engagement visant à augmenter les revenus des petits exploitants agricoles, nous avons mis sur pied avec notre partenaire Tanager plus de 200 groupes d'entraide dédiés aux femmes indiennes. Cela leur permet d'échanger entre elles, d'obtenir des informations et des financements, d'apprendre les techniques agricoles et de découvrir de nouveaux moyens pour diversifier leurs revenus. Nous finançons également, par l'intermédiaire de l'ONG READ India, la construction de nouvelles bibliothèques villageoises, ce qui multiplie le nombre de lieux de rencontre communautaires où seront offerts, entre autres, livres, ordinateurs, formations, et accès à l'eau potable.

En Amérique du Nord, où nous nous approvisionnons indirectement auprès de plus de 300 exploitations, nous élaborons actuellement un programme avec des universités situées dans les États producteurs de menthe. L'objectif est d'exposer les étudiants aux pratiques agricoles durables et de créer un lien plus profond entre ceux qui cultivent nos aliments et ceux qui les consomment, afin que nous puissions encore profiter de cette culture importante pendant de très nombreuses années.

    Autres actualités de Mars